AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour ou Bonsoir les chatons et Bienvenue dans notre monde de débiles profonds !
De nombreux postes vacants sont disponible parmi The Newcomers , The Humans , The Rebels & The Natives . Jetez un coup d'oeil!
Aussi n'hésitez pas à aller faire un tour du côté des scénarios , qui eux aussi sont très attendus .
L'activité est importante , ne vous inscrivez pas si c'est pour ne plus venir après . Votre présence sur le forum doit être régulière .
Herois Hodiernus possède son propre top-site , Herois Ludus , alors n'hésitez pas à vous inscrire !

Partagez | 
 

 Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway Lun 1 Mar 2010 - 22:15



    Misha Barton
    Avatar: psychozee

      Nom: Greenaway
      Prénom: Mary-Jane
      Age: 25 ans
      Groupe (et pouvoir) : The native, contrôle du metal
      École ou occupation :Westminster University, étudiante en criminologie
      Signe(s) particulier(s) : • Est Bisexuelle
      • Est Gauchère
      • Lit beaucoup de classiques
      • A perdu son fiancé dans un accident de voiture. N'est plus la même depuis.
      • Parle Français couramment
      • A goûté à la drogue et aux alcool, dans ses moments de déprimes, elle s'en sort peu à peu.
      • Elle a un TOC : Éviter de marcher sur des lignes au sol, sur les carrelages, du coup, elle n' a que de la moquette chez elle.
      • Elle a aussi un Tic : elle est souvent en train de "jouer" avec ses cheveux.
      • Elle ne conduit plus depuis son accident.
      • Elle est claustrophobe, elle a le vertige et ne supporte pas les insectes.
      • Elle aime marcher sous la pluie, le mieux, c'est quand il y a de l'orage.
      • Elle joue du violon, de la guitare et du piano.
      • Quand elle se sert à boire, elle met trois glaçons dans son verre, elle en demande trois quand elle commande à boire.
      • Elle a beaucoup de toc lié au chiffre 3, ce serait trop long de tous les citer.
      • Elle est végétarienne
      • Elle fait de la danse classique.
      • Elle était cheerleader au lycée.
      • Elle est asthmatique et ne supporte vraiment pas le pollen, faut pas lui offrir des fleurs ça pourrait la tuer.
      • Ses parents nourrissent toujours son compte en banque, du coup, elle a pas mal de fric.
      • Elle est percée au nombril
      • Elle a un tatouage, un grand tribal dans le bas du dos.



    F R O M . T H E . P I E C E . O F . M Y . H E A R T .

    25 décembre 1985

    (c) pennylane_art

    « Life is a bitch but, we must survive »

    Il était une fois un soir de noël à Londres. La neige recouvrait les rues, et continuait de tomber à gros flocon, la chorale chantait sur l'une des nombreuses places de la ville, les éclairages étaient resplendissants et tout semblait aller parfaitement bien dans le meilleur des mondes, les gens souriaient, riaient aux éclats. C'était le 24 décembre il était dans les environs de vingt deux heures, les gens venaient d'entamer la dinde farcie après avoir savourer le foie gras, les sapins de Noël ne manquaient pas d'élégance et parmi tout ça il y avait une famille pour qui les choses étaient bien plus compliquées que ça.

    Dans une belle maison, montrant la richesse de ses habitants, une dame répondant au nom d'Kathleen Julie Evans, mariée depuis 3 ans à monsieur Arthur William Greenaway, venait d'avoir sa première contraction annonçant la perte des eaux, alors même qu'elle apportait la dinde sur la table. Le plat s'écroula sur le sol et la grande dame alla s'installer sur le canapé avec l'aide de sa mère et sa belle mère pendant que son mari s'efforcer de démarrer la voiture mais hélas elle était bloquée dans la neige et leur maison était assez loin de l'hôpital. Mais heureusement le couple Greenaway étaient de brillants chirurgiens, encore jeunes, mais brillants, un accouchement ne devrait pas leur poser de soucis. C'est donc sur le canapé en cuir noir que la petite Mary-Jane Émilie Greenaway vit le jour à une dizaine de minutes du passage du fameux père Noël. Ho, joyeux noël à vous résidants de cette belle maison de Londres. !

    Un début de vie mouvementée pour une petite fille qui pourtant sembla ne marquer l'attention de sa famille que ce fameux soir de Noël, un cadeau pourtant si délicat et ayant un grand besoin d'amour, mais elle ne le méritait peut être pas, c'est ce que ce disait la petite fille quand elle restait seule dans la grande maison, alors que sa maman était partie pour une urgence et que son papa était déjà au travail depuis de nombreuses heures. Elle restait là, au beau milieu du salon, sa poupée dans les mains, les larmes coulant sur ses joues, la solitude emplissant son petit d'esprit de gamine d'à peine cinq ans. Pourquoi quand elle criait « maman reste ! » Personne ne restait ? Pourquoi quand elle pleurait personne ne l'entendait ? Qu'avait elle fait de mal ? Pas grand chose, sinon elle n'aurait pas tous ses cadeaux, tous ses jouets que ses parents lui offraient dans une façon bien à eux de dire « joue et fous nous la paix », qu'est-ce que leur boulot leur apportait ? Un prestige, du mérite & de l'argent mais à quoi bon quand on est incapable de s'occuper de son enfant, incapable d'entendre ses cris d'angoisse de la consoler quand elle à peur et de lui offrir l'amour qu'elle mérite ? Un bon métier, de l'argent, du mérite et à côté rien, le vide intersidérale d'une vie pathétique, de l'argent qui ne servait pas, une maison qui n'était pas habitée ...

    La seule personne qui était là pour Mary-Jane c'était Laura, une jolie jeune femme, belle grande et blonde le modèle de Mary-Jane, la petite disait toujours « plus tard je serais belle comme Laura ». Laura c'était sa nounou, celle qui était toujours la pour prendre soin d'elle, celle qui comblait sa solitude, celle grâce à qui elle a beaucoup aidée, elle était plutôt celle que Mary-Jane aurait voulu appeler maman, mais on ne choisi pas sa mère et un jour Laura est partie, elle devait quitter la ville parce que son petit ami partait, elle était amoureuse et préféra l'amour à Mary-Jane. Aucune nourrice ne s'occupait de Mary-Jane comme le faisait Laura, aucune nourrice ne faisait d'aussi bon gâteaux au chocolat que Laura, aucune nourrice ne découpait aussi bien les pancakes de Mary-Jane en forme de cœur aussi bien que Laura, aucune nourrice n'était Laura et Mary-Jane n'aimait que Laura alors très tôt, les Greenaway ont cessés de chercher des nourrices laissant Mary-Jane seule à la maison … Elle n'avait que dix ans pauvre enfant.

    Les vacances, la plage le bonheur, Mary-Jane rêvait de partir à la plage et c'est l'été précédent son onzième anniversaire que Mary-Jane partit enfin en vacances deux semaines au bord de la plage avec ses parents, les deux semaines où ils se sont le plus occupés d'elle de toute sa vie, les deux plus belles semaines de sa vie et pourtant elle n'en garde que des albums photos qui ne lui rappellent plus grand chose à l'heure actuelle, la vie est parfois dure et Mary-Jane s'en est souvent mangé plein la figure ! Mais ça a fait ses armes, ça a fait sa vie, ça a fait une adolescente bien dévergondée.

    Personne à la maison, personne pour surveiller ce qu'elle fait, alors la jeune adolescente va à toute les soirées organisées, elle ne rentre pas de la nuit mais ça personne ne le remarque non plus, ses résultats scolaires ? Ils sont très bas, mais personne n'est là pour lui dire que c'est mal. Alors Mary-Jane fait ce que bon lui semble, elle sèche les cours, fait la fête, bois, couche avec le premier venu, elle touche même quelques fois à la drogue, ho qu'il est loin ce beau soir de Noël où tout allait pour le mieux dans les meilleurs des mondes possibles ! La vie forge un caractère, une façon de se comporter et voilà ce qu'à fait le manque d'amour pour Mary-Jane.

    Seize ans, Mary-Jane était une jeune fille en déclin, elle buvait, elle se droguait et personne n'était là pour la remettre sur le droit chemin, ses amis étaient comme elle, alors ils n'allaient certainement pas l'aider, étant bisexuelle, elle a de nombreuses fois terminé ses soirées dans les bras de filles ou d'hommes différents. Elle était encore jeune, et découvrait la vie du mauvais côté, c'était pourtant une jolie jeune femme, intelligente qui aurait pu avoir un bel avenir si la vie avait été plus douce avec elle, comme si la débauche ne suffisait pas la jolie jeune fille fut victime de quelque chose de bien étrange, elle avait bien sûr entendu parler des "Heroes" et tous ça, mais elle se disait que ça n'arrivait qu'aux autres, pas à elle. Cependant dans un excès de colère contre ses parents, elle fit trembler tous les objets métallique de la pièce, au début, ça passa comme un simple accident étrange. Ceci dit, elle s'aperçut bien vite qu'elle était capable de faire des choses qu'elle ne maitrisait pas, elle ne maitrisait vraiment pas ce qui lui arrivait. Elle était assez intelligente pour comprendre ce qui lui arrivait, mais trop paniquée pour oser en parler à qui que ce soit. Elle a donc décidé d'assumer seule cette chose qui commençait à changer sa vie, ceci dit, elle n'y est jamais vraiment arrivée, quoi qu'au moins, à l'heure actuelle, en principe, elle ne poignarde pas non plus quelqu’un sans faire exprès. Bref, le temps à passé, les années se sont écoulées et voilà un nouveau changement dans la vie de la jeune femme.

    Dix huit ans, un diplôme obtenu de justesse mais pourquoi faire ? Aller à la fac ? Quels études ? Médecine ? Pour devenir comme ses parents ? Plutôt mourir. Droit, commerce, littérature, tourisme, tant de choses, pas facile de faire un choix quand on ne sait pas ce que l'on veut faire de sa fille, pourquoi la criminologie alors ? C‘est un choix peu banal quand on ne sait pas quoi faire, c‘était peut être juste le seul domaine qui intéressait la jeune femme. Elle est prise à la faculté de Londres et elle débute ses études.

    Et il y avait cet homme, dix huit ans comme elle, fêtard comme elle, étudiant en commerce, comme elle, il était beau, elle était belle et l'amour né d'un regard, d'une discussion pour finir par un baiser et dans un lit. Vous l'aurez deviner, Mary-Jane avait trouvé l'amour en couple depuis deux ans, il fut l'heure des fiançailles, ho c'était romantique, le soir du vingtième anniversaire de Mary-Jane, un soir plein de neige un soir semblable à celui de sa naissance, c'était dans ce parc, non loin de la fête de Noël, il s'agenouilla, prononça la phrase si bien connue à laquelle elle répondit « oui », il ouvrit la petite boîte pour lui passer la bague au doigt et ils retournèrent faire la fête à coup de Vodka, tequila et autres alcools si dangereux ….

    Ne dit on pas qu'on ne soit jamais conduire quand on est ivre ? Et pourtant le fiancé de notre belle étudiante pris le volant, de toute façon aucun n'était en mesure de conduire, il ne boucla pas sa ceinture, Mary-Jane le fis tant bien que mal, seulement quelques mètres et ce fut le drame une collision, non pas une voiture, un mur mais lancé à une telle vitesse, pas attaché, le fiancé de Mary-Jane fut propulsé hors du véhicule, et mourut, Mary-Jane elle s'est juste retrouvée dans le coma quelques mois …

    Le réveil fut dur, elle appris le décès de l'homme de sa vie, elle se sentait coupable de sa mort, elle était rongée par le chagrin, elle savait qu'elle aurait pu l'aider si elle avait été un peu moins bourrée, mais c'était trop tard pour regretter et la peine la changea, elle ne pouvait plus supporter sa vie, et elle même tenté de se tailler les veines, tentative qui a échoué étant donné que sa mère l'a trouvée à temps. Elle a fini par se rendre compte qu'il fallait qu'elle remonte la pente et c'est dans ce but qu'elle a décidé de finir ses études, elle voulait prendre un nouveau départ. Niveau pouvoirs, autant dire que Mary-Jane n'a pas encore une maitrise totale de ses dons, il suffit qu'elle s'énerve pour que tout reparte en live, en plus comme elle s'énerve souvent, ça n'arrange pas grand chose. En fait, elle ne contrôle plus rien dés qu'elle est victime à une émotion trop forte, ce qui au final lui arrive assez souvent. C'est une jeune femme qui peut se montrer très gentille et très calme, tout comme très énervée et limite méchante, en fait, elle est réellement difficile à cerner, sans doute parce qu'elle ne désire pas vraiment que les autres la comprenne, elle a toujours eu un petit côté de fille solitaire ...




 
    J U S T . Y O U .

    Prénom: Anaïs
    Surnom: Ayumi
    Age: 17 ans
    Lycéen(ne): Présence sur le forum : 7/7 
    Code:
    Spoiler:
     


Dernière édition par Mary-Jane E. Greenaway le Mar 2 Mar 2010 - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Anastasia Stewart
♠I'm like a Phoenix ♠

Photo :
Messages : 266
Date d'inscription : 22/07/2009
Age : 27
crédit : /

MessageSujet: Re: Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway Lun 1 Mar 2010 - 22:31

    Bienvenue sur le forum Mary-Jane Free hugs
    Merci de t'être inscrite . J'espère que tu te plaira ici .

    Avant de te valider j'aimerais que tu rajoute ta date de naissance (même si elle est facilement "devinable") . J'ai également remarqué quelques fautes d'inattention , notamment ici "Le réveil fut due" . Mis à part çà ton histoire à été très agréable à lire . J'ai hâte de te voir évoluer dans le rp quand celui ci sera ouvert ^^'

    EDIT : Il y a bug sur tinypic , alors en attendant je t'ai mis un avatar que tu pourra changer bien sûr
    Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://herois-hodiernus.forumactif.com
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway Mar 2 Mar 2010 - 19:47

    Merci à toi ♥️

    J'ai rajouté la date de naissance et corriger les fautes débiles que j'ai trouvées x)

    Okay, j'avais même pas remarqué xD
    Jsuis un peu à la ramasse ce soir x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway Mar 2 Mar 2010 - 21:37

    Bienvenue parmis nous !! Yes
    Comme tout a été ajouté, tu es validée avec grand plaisir demoiselle! Pom pom Bon jeu parmi nous & amuse toi bien! Pour le RP, nous attendons encore un peu qu'il y aie plus d'inscriptions avant de l'ouvrir, mais cela ne devra pas tarder, ne t'en fais pas! Donc en attendant, tu peux toujours poster dans le hors jeu! Bisous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway Mer 3 Mar 2010 - 5:36

    Merci beaucoup ♥️

    Okaaay ^-^
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway

Revenir en haut Aller en bas

Life is a bitch but, we must survive • Mary-Jane Greenaway

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEROIS.HODIERNUS :: Socialisation :: Présentations :: Bienvenue dans notre monde-